Myco-juniors

Les communications à l’intention des parents se feront par WhatsApp.

Pour l’année 2022, le groupe des jeunes mycologues d’Ajoie regroupe 4 enfants de Basse-Allaine et 4 enfants de la Vendline. Si l’expérience est concluante, elle pourra s’ouvrir à plus de monde dès 2023.

Pour les participant.e.s, le but est de mieux connaître les champignons et les arbres qui leur sont liés. En fin d’année, chacun.e devrait pouvoir reconnaître une dizaine de genres de champignons, quelques espèces de champignons comestibles et plusieurs espèces de champignons toxiques ou mortels.

Deux membres de la Société mycologique d’Ajoie s’occupent d’eux : Mme Catherine Prongué de Buix et Roland Corbat de Bonfol.

Pour avoir une grande possibilité de recherches en forêt, les déplacements se feront en voiture par Catherine et Roland.

Il y aura neuf sorties en 2022, surtout en automne.

Le calendrier est le suivant :

  • Mercredi 29 juin,
  • Mercredi 24 août,
  • Mercredi 7 septembre,
  • Mercredi 14 septembre,
  • Mercredi 28 septembre,
  • Mercredi 5 octobre,
  • Mercredi 19 octobre,
  • Mercredi 2 novembre,
  • Mercredi 9 novembre.

La prise en charge des enfants se fera à leur domicile aux environs de 13h30 (heure communiquée pour chaque enfant par WhatsApp) et le retour est prévu vers 16h30.

Les enfants seront équipés pour une sortie en forêt (bonnes chaussures, pantalons, veste en cas de pluie, …). Ils peuvent aussi se munir d’un petit panier et d’un couteau (pas obligatoire).

Si un enfant n’est plus intéressé à participer à cette activité, il peut arrêter à n’importe quel moment. Mais l’un de ses parents avertira par WhatsApp. Il n’y a pas d’appartenance à une société ou de cotisation.

En cas d’empêchement (maladie, anniversaire d’un.e camarade, sortie, voyage, …), il faudra avertir le groupe par WhatsApp.

En cas de très mauvais temps, la séance pourra se tenir au local de la société mycologique d’Ajoie (Rue du Gravier 7 à Porrentruy). Il y aura des champignons à déterminer ou des présentations sur les champignons et leur mode de vie.

Depuis quelques années, les tiques ont envahi nos forêts et peuvent transmettre des maladies assez graves (borréliose de Lyme ou encéphalite à tiques). Nous recommandons vivement aux parents de contrôler les enfants lors du retour de forêt. Si les tiques sont enlevées dans les 12 heures suivant la piqûre, il n’y a aucun danger. Il est possible de mettre un produit répulsif avant la sortie. Il existe aussi un vaccin contre l’encéphalite (3 doses)